Camping du Parc de la Gorge de Coaticook

  • Camping

Ouiiiii, déjà un autre article sur un camping! Encore cette fois, c’est un camping que nous avons visité par le passé, soit l’été dernier — donc, comme vous pouvez imaginer, les conditions y sont peut-être un peu différentes cette année avec la pandémie… vaut mieux s’informer d’avance.

Je vais essayer de ne pas tous les nommer mes coups de coeur, mais celui-là nous a charmé à tous les moments (sauf 1 tout petit moment, et aussi 1 incident qui n’avait rien à voir avec le lieu, mais j’y reviens un peu plus tard).

Quand, où, pourquoi

  • Notre visite au Parc de la Gorge de Coaticook date de juillet 2019, durant nos vacances, pour un séjour de 2 nuits.
  • C’est un parc régional des Cantons de l’Est, dans le coin de Sherbrooke et tout près de la frontière sud du Québec.
  • L’attrait principal qui nous attirait là-bas? Foresta Lumina, un sentier multimédia installé à même le Parc. On avait tenté de réserver des billets l’année précédente, sans succès (‘sold out’), alors on s’est repris dès mars pour garantir nos places, et fait la réservation de camping en même temps.

Nous avons fait belle route… partis tard de Trois-Rivières vers 11h (pas de stress en vacances!), arrêt pique-nique au parc municipal à Windsor (pas mal au hasard) et arrêt à l’Aubainerie de Sherbrooke pour un shopping imprévu quand on s’est rendu compte qu’on a oublié de paqueter des pantalons longs pour Orly : le genre d’anecdote qui arrive en voyage et qui crée ces petits moments cocasses que j’aime beaucoup. Comme notre premier voyage avec les enfants à Lake George en… (2011?), où après plus de 4 heures de route, on est arrivés à destination et on est venus pour débarquer les enfants, pour se rendre compte qu’Orléane était nu pied (vite, au Walmart le plus près pour des gougounes!).

Le camping

L’entrée du camping est un pont couvert qui enjambe la rivière (celle de la Gorge), alors dès notre arrivée, la première impression était réussie. Comme c’est un camping régional, les installations sont de bonne qualité et bien entretenues. Encore mieux, un aménagement paysager hors pair égayait tous les espaces communs, avec des plate-bandes superbes un peu partout, des chemins de pavé et des rocailles.

Terrain et commodités

Ayant réservé tôt, on avait tout de suite misé sur un terrain en bord de rivière, le terrain S5, et… voilà notre vue en arrivant, ça dit tout :

Non mais, wow. Non seulement on a une vue époustouflante sur un virage de la rivière, avec aucun autre campeur en vue de l’autre côté, mais en positionnant le Westfalia stratégiquement, on a ce joli coin à nous seuls.

Puisqu’on aime bien également être à proximité (mais pas trop près non plus) des installations sanitaires, c’est vraiment le spot parfait. Sur la photo ci-dessous, vous voyez on est tout à droite, et les douches (gratuites!!) et salles de bain sont tout à gauche.

Deux soirées, deux couchers de soleil 🌅– eh oui, le soleil se couche juste là. Imaginez les derniers rayons chauds avec le chuchotement de la rivière qui déambule en petites cascades et en crochets entre les galets. Aaaahhh…

La première activité à notre arrivée a été de descendre entre les rochers pour voir le cours d’eau de plus près. On a tous eu un peu de succès à faire des ricochets, on a joué à Milles Bornes, les enfants ont fabriqué des mini radeaux à déposer sur le courant et, quelque part à travers ça, ils ont oublié l’existence de leurs jeux électroniques et leurs écrans pour baigner dans le moment présent.

Activités

Le Parc et le Camping regorgent (jeu de mot!) d’activités.

  • Randonnée pédestre et vélo de montagne (ils font la location de vélo, mais c’est un peu dispendieux) : on a essayé une randonnée en montagne de 2 heures. C’était plutôt abrupt comme chemin, la randonnée nous a tenus en forme, mais c’était agréable de se « perdre » un peu, et j’ai beaucoup aimé la forêt et les sentiers. Arrivés au sommet, il y avait une tour d’observation. [Attention, note importante : cette tour ne donne PAS une vue superbe sur la région environnante (on parlait du 1 moment qui ne m’avait pas charmé, le voilà, ha!). C’est une tour qui a peut-être été construite avant que les arbres soient aussi hauts, et elle ne DÉPASSE PAS LA CÎME DES ARBRES, alors si vous pensez être récompensés pour avoir monté toutes les marches, eh bien… Vous êtes avertis. 🤣 ]
  • Fermette : une bonne petite marche pour se rendre, où vous passerez à côté du bassin de filtration des eaux de Coaticook, ouf, mais c’était bien de voir les animaux sur place. C’est gratuit.
  • Piscine creusée (l’eau est froide, ish!), jeux d’eau, modules et animation en plein air (ateliers de cirque). Vraiment un endroit familial.
  • Foresta Lumina — j’en reparle plus bas.
  • Pont suspendu — ça aussi j’en reparle plus bas.
  • Visite de lieux d’intérêt à Coaticook — ça aussi j’en reparle plus bas. 😁

Foresta Lumina

Magique. J’ai eu la très belle chance de visiter 2 fois Disney World, et une fois Universal à Orlando, et je peux dire que Foresta Lumina flotte dans ses eaux là en terme de qualité de production et pour l’impression d’être plongés dans un autre univers visuel, sonore et expérientiel. Il s’agit d’un sentier multimédia qu’on visite après la tombée du jour, où lumières, sons et effets visuels se mélangent à l’environnement de la forêt pour créer une narration et enchanter les visiteurs. Scintillement des fées à travers les branches, bruits délicats et même quelques sections interactives complètent l’ensemble.

Le coût est relativement abordable pour la famille, mais le défi était de réserver des places car, pour contrôler la quantité de visiteurs sur le sentier, des heures de visites sont attribuées et celles-ci sont vite réservées. Pour les visiteurs qui séjournent au camping, le Parc offrait une navette à partir de l’accueil, qui évite le casse-tête du stationnement.

Traverser le pont suspendu à la noirceur… toute une expérience.

Le pont de la Gorge

C’est « le plus long pont suspendu pour piéton en Amérique du nord », disent-ils. Moins commode pour ceux qui ont le un peu le vertige (erm, François), car ça balance un brin avec le vent, mais si ça ne vous gêne pas — ou même que vous adorez, comme moi! — la traversée est impressionnante.

La randonnée pour s’y rendre à partir du camping n’est pas très longue mais vraiment charmante. On l’a fait le lendemain de Foresta Lumina, et puisqu’il s’agit en partie du même sentier, c’était spécial de retracer le même chemin, mais en plein jour cette fois.

Un gazillion de fougères, gang! C’est magique.

À Coaticook

Coaticook, ça rime avec… crème glacée Coaticook!! (Bin oui, vous y aviez déjà pensé.) Pour François, pour qui c’était l’anniversaire la même semaine, ça voulait aussi dire Microbrasserie Coaticook, où on a dîné la deuxième journée. Par un bel addon, c’était juste en face de l’usine à crème glacée, où un bar laitier offre encore plus de saveurs que les produits offerts par l’usine. Parfait pour un dessert!

Qu’est-ce qu’on mange en camping

Pendant ce petit séjour, on a mangé :

  • Dîner pique-nique en chemin de bruschetta, brie, baguette en chemin.
  • Souper pitas à la salade de jambon.
  • Déjeûner croissants et Nutella.
  • Dîner de fish’n’chips et burger à la Microbrasserie Coaticook et crème glacée pour dessert.
  • Souper raviolis. Doritos et saucisses hot dog sur le feu en soirée.
  • Lunch de sushis shop à Drummondville sur le chemin du retour.

En bref

Les vacances à leur meilleur. On ramène de très beaux souvenirs de notre séjour, surtout le super beau spot avec la rivière, Foresta Lumina et le Parc… et la crème glacée. 😁🍦

PS. Et l’incident? Oh la la… Drame dans la nuit : les enfants avaient mis un drap pour fermer leur « cabane » dans le pop top, où ils dorment dans le Westfalia. Comme ça lui arrive parfois, Xavier s’est éveillé dans la nuit, un peu somnambule et confus. Il a chuté (!!) du pop top, un bon 5 pieds de haut, et est tombé direct sur le dos sur le plancher 😱 — presque dans mes bras, car je l’avais entendu et m’approchais rapidement. Incroyablement, rien n’a été cassé. Il a eu assez mal, et une grosse éraflure, mais est finalement retourné se coucher, l’air sauf. 😌 Que d’émotions… je n’ai pas retrouvé le sommeil. Pas comme Orly, qui n’a eu connaissance de rien et ne croyait pas son frère au matin. 🤦‍♀️


Recevez les prochains articles

Vous avez apprécié ce contenu? Inscrivez-vous pour recevoir les nouveaux articles dès leur publication. 😊 (Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.)

Laisser un commentaire